Navigation  -  Bathymétrie


Un accès à haut risque

A  l’examen, la navigabilité se révèle dangereuse dès un 4 Beaufort. Les commentaires péremptoires du maire se réfèrent abusivement au rapport de la Grande Commission Nautique, sans préciser que l’avis favorable est conditionné par la mention « Avec réserves ».  Cet avis n’engage donc pas la responsabilité du principal signataire, ni des autres membres de la Commission, dont la composition assurément peut étonner les observateurs.
D’éminentes et impartiales personnalités ont  déposé leurs analyses lors de l’enquête publique avec de sévères  avertissements dans leurs conclusions.


Démo magistrale de Nicolas :


Chenal dit semi immergé !  ensablage certain avec une  grave altération du transit sédimentaire

Pour asseoir le chenal, le creusement serait réalisé de façon à stabiliser le fond à la cote moins 1m50, sous le zéro de la Cote Marine (CM). Les rives sont prévues semi-immergées, plus ou moins selon les marées. Les dépôts sédimentaires rempliraient rapidement le fond du chenal jusqu’au niveau naturel, au moins à la cote 0CM, et probablement bien plus aux grandes marées. Le principe est naturel et pourrait se propager jusqu’au bassin portuaire car Il s’agit d’un bassin en cul de sac. Il ne dispose pas, comme dans un estuaire, de courant formant une chasse d’expulsion.